Rechercher
  • Soizic Dagnicourt

Une secrétaire indépendante ? Quésako ?



Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été secrétaire.


Tout juste titulaire d'un baccalauréat SMS je devenais secrétaire médicale.


J'ai travaillé, pendant plus de 6 ans dans ce domaine et puis j'ai découvert le droit chez mon dernier employeur (j'étais secrétaire dans un centre de médecine du travail donc on était souvent le nez dans le code du travail, c'est comme ça, que je suis tombée amoureuse du droit). J'ai donc pris la décision, à près de 25 ans, de reprendre des études mais pas n'importe comment : je reprenais les bancs de l'école tout en apprenant un nouveau métier chez un employeur en contrat de qualification (c'est ainsi qu'était nommé le contrat de professionnalisation à l'époque), pour devenir secrétaire juridique.


J'ai eu la chance inouïe, pendant près de 7 ans, de travailler aux côtés d'une Avocate qui croyait en moi, qui m'a poussé à toujours aller plus loin. Son rêve (et le mien aussi à l'époque) était que je devienne Avocate et que je travaille à ses côtés.


La vie en a décidé autrement mais je ne m'en plains pas. Bien au contraire.


L'ENADEP - Ecole Nationale de Droit et de Procédure, qui est un formidable centre de formation spécialisé pour le personnel des cabinets d'avocats, m'a permis d'obtenir l'équivalent d'un bac +3 et de devenir Clerc d'Avocat avec une spécialisation en droit des sociétés.


Depuis ce jour, j'ai toujours aimé ce métier et même si parfois il m'est arrivé d'avoir envie d'exercer un autre métier, je suis toujours revenue aux sources (si l'on peut dire).


Mais depuis de nombreuses années, je rêvais d'indépendance, d'être mon propre patron.


Lors de mon dernier congé maternité, mon mari m'a dit "mais pourquoi tu ne serais pas indépendante dans le secrétariat juridique ? Tu as toujours aimé ce métier et ça te permettrait d'être "libre", d'être ton propre patron" et l'idée a muri pour enfin voir le jour le 1er avril 2019 (non, non. Ce n'est pas un poisson d'avril !).


A mon sens, l'avenir des secrétaires est l'indépendance et non plus le salariat.


Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'être un employeur, aujourd'hui, est complexe.

Entre les charges patronales, les impôts, les taxes, le prélèvement à la source qui nécessite de passer par un Expert Comptable ou par un logiciel qui coûte les yeux de la tête... avoir un salarié coûte cher (quoi qu'en dise un salarié, oui, avoir un salarié ça coute cher. Regardez bien et analysez bien votre bulletin de salaire et vous comprendrez mieux. Ne vous focalisez pas sur le net. Regardez le brut et regardez les cotisations payées par votre employeur qui sont à rajouter au salaire brut donc ça fait, souvent, une sacrée somme à débourser).

De plus, l'employeur doit être en capacité d'alimenter son salarié tous les jours en terme de travail.

Prenez le temps d'analyser l'activité des professions libérales. L'activité oscille en permanence entre des périodes très chargées et des périodes calmes voir très calmes (juillet et août par exemple) il faut donc aussi que notre activité de secrétariat soit adaptée en fonction de leurs activités. C'est la raison d'être de la secrétaire indépendante.


Le seconde raison, et non des moindres, est le fait qu'être secrétaire indépendante casse la routine et je déteste la routine. Ça tombe bien hein ?? Chaque jour, chaque client me permet d'exercer une partie différente de mon activité.

Personnellement, je suis spécialisée dans le domaine juridique. J'ai donc la chance de compter parmi mes clients des Avocats spécialisés dans le droit commercial, d'autres encore dans le droit immobilier et de la construction, des Avocats spécialisés dans les baux d'habitation, dans le droit pénal, etc... C'est un vrai plaisir car je vois tout. J'apprends tout le temps. Bien sûr, il ne faut pas avoir peut des challenges et j'ai toujours aimé les challenges. Je suis donc dans mon élément.


Enfin, dernier point : apprendre tous les jours. Je n'ai pas peur de dire à mes clients "Ça, je ne sais pas faire mais montrez moi, expliquez moi et je vais essayer" et vous savez quoi ? Ils aiment mon honnêteté. Personne n'a la science infuse donc si je dois vous conseiller une chose à une future secrétaire indépendant c'est : soyez honnête sur vos capacités car sinon votre client s'en rendra compte, ne fera plus appel à vos services et pire encore, en parlera autour de lui. Dites vous qu'une réputation met des années à se construire mais elle se défait en quelques minutes à peine alors, faites-en votre leitmotiv !


Ce sont pour toutes ces raisons qu'il me semble que le métier de secrétaire indépendante est un métier en devenir. Il a de beaux jours devant lui, c'est indéniable et plus encore avec les conditions actuelles du Covid-19 qui a mis 8 millions de travailleurs au chômage partiel sur 700 000 sociétés immatriculées en France. C'est considérable mais c'est une réalité à prendre en compte.


Bref, depuis plus d'un an je suis à mon compte et je ne regrette pas un seul jour !

Je remercie, chaque jour, mon merveilleux mari qui m'a soutenu depuis le début et qui me soutient au quotidien.

Je suis heureuse, épanouie, j'ai la chance de faire un métier que j'aime dans des conditions qui me plaisent. Et ça, ça n'a pas de prix !

0 vue

Adresse

S com' S - Soizic com' Secrétaire
67 Route de Fontainebleau
91490 Milly-la-Forêt

Contact

Suivre

Tél : 06 51 43 36 40

©2018 by Soizic Dagnicourt. Proudly created with Wix.com